Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog de Paul Mayoka

Blog de Paul Mayoka

Socio-Anthropologie * Politiques sociales * Travail Social International


Les racines de "Michelle" selon Karine P.

Publié par PM sur 1 Septembre 2012, 23:07pm

Catégories : #Peuple du Maloya

029082012165551000000michelle.JPG

       "Michelle, petite fille d'esclave, dame de l'Amérique" (First Lady, K. P., 2012) / "Portrait d'une négresse" (M. B., 1800)

 

Peut-on aujourd'hui encore ramener l'identité d'une personne à la condition d'esclave qui fut celle de ses aïeux, fût-ce en y associant prétendument sa beauté, son pouvoir intellectuel et politique... cette condition qui faisait des êtres humains des biens d'un autre, au même titre que des meubles, du bétail?

 

Regardez ce que nous dépeint Mme Percheron-Daniels croyant s'inspirer du tableau évocateur de liberté pour l'esclavenoir de M-C. Benoist (1800):

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120829164414/#.UEIfpHZxWLg.twitter

 

A mon avis, ce procédé est une tentative de "remise dans les chaînes" symbolique, dont les effets ou résultats sont connus: raviver les stigmates, le marquage au fer... Orienter les regards sur la personne ainsi traitée: l'esclavage, ses racines... C'est presque une négation des qualités individuelles de celle-ci, et même de sa qualité simplement d'être humain... Un tel procédé d'enfermement comporte une efficacité médiatique et symbolique  ne laissant pas de doute. Au temps des colonies, et aujourd'hui encore dans les espaces anciennement esclavagistes, il demeure opératoire. Que l'on ne se trompe donc pas sur les intentions de Mme Karine Percheron-Daniels, sauf si elle confessait son ignorance, mais alors une ignorance dangereuse qui lui fait commettre le terrible anachronisme consistant à utiliser le portrait de Marie-Guillemine Benoist sans en connaître la force évocatrice de l'époque, à la charnière du 18ème et 19ème siècle... En somme, il s'agit d'une bassesse à laquelle - je le confesse -  il aurait même fallu ne pas donner suite, comme du reste ont fait les Obama: quelle hauteur, quant à eux!

Enfin, quelles sont les racines de Mme Percheron-Daniels? Je m'en moque en fait car ce qui m'intéresse c'est plutôt où en est-elle et où veut-elle aller... avec cette copie. Il faut toutefois noter que la copie originale est intitulé "First Lady" et que le titre idiot de "Michelle, petite fille..." vient du magazine espagnol "Fuera de Serie".

 

Voir publication de Madame se défendant d'être raciste:

 http://fineartamerica.com/profiles/karine-percherondaniels.html

 

"If any of you have found this piece of art insulting I would like to say that my GENUINE intention was never to chock or upset anyone. 
"I created this picture as part of a series of other famous nudes 

 "As an artist I only paint and create pictures of people I admire and feel passionate about 
Michelle Obama is one of these people. 
"In my eyes , the picture I created here is of a beautiful woman with a beautiful message : The first Lady of America in the first time in history is a black woman who proudly and confidently displays her WOMANHOOD (the nude) her ROOTS (the slave) and her POWER(the First Lady of America embraced by the American flag). 
"This picture, is a celebration of EVERYTHING GOOD, it is a celebration of achievement and in my opinion is not a racist slur. 
"I am not a racist: I admire people regardless of their colour and this picture was meant to be a tribute....totally lost in translation . 
With my art I try and show beauty NOT DIRT. "

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents